Select Page

Focus, laser focus de la vision de la start-up.

Trop souvent les visionnaires se retrouve enchaîné par :

  • le fait qu’ils ne veulent pas déléguer ou outsource;
    • les tâches quotidiennes;
    • la finesse des politesses politiques;
    • les ‘employées’ reste (en France) avec une mentalité de travailleur et non “start-uper” – les 35hrs ne peuvent exister dans une start-up;
    • les tâches administratives – souvent trop lourdes financièrement aussi;
    • les frais bancaires mal négociés……..
    • le fait d’avoir les ingénieurs dans la même pièce que les cadres;
    • d’être réactive, de suite sur le terrain même si la ‘panne’ se trouve à 21hr et qu’on en a pour toute la nuit…;
    • les personnes travaillent pour la start-up doivent savoir qu’il y aura des mois avec moins de “salaire”…

Une fois la start-up est sur les rails et donc en 3° année les visionnaires sont souvent là dans les tâches cité en haut et non pas tout en haut de la start-up – comme si pour franchir une montagne ils aident mutuellement tous à grimper mais une fois le sommet en vue d’être atteint bâtir un campement – pour les fondations de la start-up. Il faut aussi bâtir une tour au sommet de la montagne, et là il faudrait que les visionnaires soit en haut de la tour et être là à surveiller les nouveautés qui peuvent arriver à tout moment pour les aider dans leur vision pour continuer à avancer… Mais ils sont toujours là au campement de sommet sans vraiment aller dans la tour pour scruter l’horizon….

Donc la start-up, si elle survie les trois premières années, devient une entreprise lambda et non une start-up en évolution !

Ces commentaires sont les miens et rien d’autre. Ce sont mes observations des clients que j’ai pu ou non assister…

En temps que visionnaire il faut resté humble et écouter les conseils avant de prendre une décision sachant que personne ne voit comme vous !!

J’espère que cela vous donne matière à réfléchir 🙂

Cat